93 027 - LA COURNEUVE
Chef lieu de canton (Seine Saint Denis)

(1907, 1954) Écartelé au 1er d'azur plain, au 2e de gueules à deux colombes essorantes d'argent affrontées en chef, au 3e de sinople à l'orme terrassé d'argent, brochant sur le 1er quartier, au 4e d'azur au moulin Fayvon d'or essoré de gueules, sur une terrasse d'or chargée d'une fasce ondée d'azur, à la roue de moulin du même brochant sur la partition en pointe; à la cotice en barre d'argent, abaissée en chef et haussée en pointe, chargée de trois canettes de sinople, brochant sur le tout.

Variante (1942): D’azur au pont d’une arche crénelé de cinq pièces d’argent, maçonné de sable, sur une rivière d’argent mouvant de la pointe, à la roue de moulin d’or dans l’ouverture de l’arche.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

Devise: « droiture et tendresse ».

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

L’origine du premier blason de La Courneuve remonte à la construction de la nouvelle mairie. La représentation physique de la ville au travers de son nouveau bâtiment était évidente, mais il fallait la renforcer encore une fois par un symbole lisible par tous et, à l’extérieur, sur les courriers ou encore les bâtiments municipaux.
C’est M. Mathieu, architecte municipal qui fut chargé de composer le blason, sur la demande du maire, Philippe Roux. Si ces armoiries ne respectent pas les règles de l’art héraldique, elles symbolisent cependant assez parfaitement l’histoire de la ville.
Adoptées par le conseil municipal, le 14 janvier 1907, elles comprennent les éléments suivants : le moulin Fayvon et sa roue sur le Croult, aujourd’hui disparu, les pigeons du colombier de la Prévôté (1), les canettes de la Mare aux canes (2), et l’orme de la ferme de Merville (3). A cette symbolique s’ajoutait également la devise « Droiture et tendresse » accrochée sur des branches de chêne et de laurier. Sous l’écu a été ajoutée la Croix de Guerre obtenue en 1923 pour récompenser la ville après la fameuse et mémorable explosion du 15 mars 1918.
Les habitants prirent rapidement possession de leurs armoiries, bientôt présentes sur de nombreux bâtiments communaux : façade de la mairie, marché couvert, salle des sports, angle des rues Michelet et Gabriel-Péri et poste des pompiers.
Soucieuse de respecter les principes de l’héraldique, la France de Vichy crut bon de modifier ce blason en 1942. Ces dernières armoiries furent néanmoins remplacées en 1954 par les précédentes, auxquelles s’étaient attachés les habitants depuis longtemps.
("Regards, le journal de La Courneuve", No 159, mai 2001)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Blason de la commune.

* * *

Sources: BM

Mise(s) à jour:
27/02/2014 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright