62 717 - ROELLECOURT
(Pas de Calais)

Parti: au 1er d'or au puits de gueules, au 2e de gueules à trois coquilles d'or.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Armorial du Pas-de-Calais, tome I, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 148.

Roëllecourt était autrefois divisé en plusieurs seigneuries. L'une d'elle était tenue au XIIe siècle par les De Roëllecourt, puis par mariages successifs, elle parvint aux De Ricametz, vieille famille d'Artois.
Colard de Ricametz, seigneur de Roëllecourt, mort en 1406, portait: de gueules à trois coquilles d'or.
Jehan de Ricametz, seigneur de Ricametz, Roëllecourt, Hérissart, Ecoivres, meurt en 1504. Sa pierre tombale en pierre noire de Tournai a été retrouvée en 1854 dans l'église de Foufflin-Ricametz. Le personnage y est sculpté en haut relief, gisant, en armure; les coquilles sont représentées sur sa cotte de maille.
Sur le blason de la commune, ces coquilles figurent dans le II du parti.
A la suggestion des Archives du Pas-de-Calais (en 1994), un puits a été dessiné dans le premier du parti. Ce puits évoque une découverte curieuse et inexpliquée qui s'est produite à Roëllecourt en 1898. Cette année-là, on découvrit dans le village "un puits" rempli d'ossements de boeufs, de chevaux, de moutons etc, dont les squelettes entiers étaient dirigés dans une direction donnée (Armorial du Pas-de-Calais, tome I, 1994). Ces ossements n'ont pas pu être datés. Mais de toute évidence il ne s'agissait pas d'un puits d'eau tel que la commune le représente aujourd'hui, mais d'une fosse circulaire, peut-être un antique lieu de sacrifices, que la population locale désigna rapidement comme "le Puits des Templiers".
(Jacques Dulphy)

* * *

Sources: AD

Mise(s) à jour:
27/11/2016 Ajout d'un commentaire.
25/11/2016 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright