80 570 - MOREUIL
Chef-lieu de canton (Somme)

D'azur semé de fleurs de lis d'or, au lion naissant d'argent en coeur.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918
Croix de guerre 1939-1945.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Ce sont les armes de la famille De Moreuil, et plus précisément celles de Bernard III, sire de Moreuil en 1243, qu'a relevées la commune, et qu'elle utilise sur ses documents officiels. Ces armes sont connues par plusieurs sceaux ou contre-sceaux de 1243, 1259 et 1265 conservés aux Archives départementales de la Somme. Les premiers seigneurs de Moreuil connus étaient issu des comtes de Soissons. Premier du nom, Bernard 1er de Moreuil, fils de Guillaume de Soissons, fonde en 1109 le prieuré de Saint-Vaast, érigé en abbaye en 1148, où les seigneurs de Moreuil eurent leur sépulture. La seigneurie de Moreuil resta dans cette famille jusqu'à Jean II de Soissons-Moreuil, bailli du Vermandois, vivant en 1509; il eut deux filles, mais le domaine resta dans sa descendance jusqu'à la Révolution.
Une intéressante légende héraldique s'attache au blason des De Moreuil, et de la ville de Moreuil par voix de conséquence. Bernard II de Moreuil, seigneur de Moreuil et de Brienne, maréchal de France en 1137, avait rendu de grands services au roi Louis VII, à qui il aurait sauvé la vie au cours de la 2e croisade, en 1147. Répondant au roi qui lui demandait ce qu'il voulait en remerciement de son acte, il répondit qu'une seule fleur de lis sur son écu suffirait à son honneur. Le roi, selon son expression, lui en concéda "par millions", ce que les hérauts d'armes traduisirent par un rébus picard: des fleurs de lis posées par mi-lion.
(Jacques Dulphy)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Affiche.
(Photo J. Dulphy)



Site Internet de la commune, 2012.



Détail d'une affiche pour une course à pied, 2012.
(Photo Jacques Dulphy)



Blason au fronton de l'hôtel de ville. L'hôtel de ville a été reconstruit en 1931 après les destructions de la Grande Guerre. Le lion n'y est pas naissant, mais représenté par sa tête seule, et coupée. De même, le champ n'y est pas semé de fleur de lys, mais de besants. On ne connaît pas l'origine de ces erreurs manifestes. Les besants (pas plus que la tête coupée) ne se justifient, sinon, pour les seconds, par un refus des lys.
(Photo Jacques Dulphy, 2013)



Blason de la commune sur un plan communal.
(Photo Jacques Dulphy, 2013)



Sceau de Bernard de Moreuil, 1259, Archives départementales de la Somme.
Le lion y est nettement naissant, sur un champ de fleurs de lys.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)



Dessin de Mireille Louis.

* * *

Sources: AD SI

Mise(s) à jour:
06/08/2013 Ajout de quatre documents.
01/08/2012 Ajout de deux documents.
12/02/2012 Ajout de commentaires.
16/03/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright