81 099 - GAILLAC
Chef-lieu de canton (Tarn)

(1823) D'azur au coq d'or surmonté de trois fleurs de lis du même rangées en fasce.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

La ville de Gaillac est incontestablement placée sous le signe du coq. En témoignent de nombreuses représentations, pour la plupart en pierre. Dès le XIIIe siècle, le coq est apparu de trois manières:
• blason de la famille de Gailhac,
• sceau de l’abbaye Saint-Michel,
• poids de la ville.
La figure emblématique du coq est associée aux actes importants ou aux grands événements de la vie à Gaillac:
• sceau des consuls,
• médaille en or frappée du coq offerte à François Ier lors de son passage à Gaillac,
• peintures de la tour Palmata,
• écussons divers et variés.
Les vins de Gaillac étaient aussi connus sous le nom "vins du coq", en référence à la marque à feu qui était apposée sur les tonneaux.
(Site de la commune)

Vers 1300, la ville portait Deux coqs affrontés, la tête contournée, perchés sur une fleur de lis.

Chez D'Hozier, on trouve D'or au coq hardi d'azur membré, crêté et barbé de gueules; à la bordure dentelée de sable; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or.

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Blason sur le site de la commune, 2013.



Armorial Général de France, Charles D'Hozier (édit de 1696)
15e volume, Languedoc et Roussillon (2ème partie), folio No 2365.



Blason adhésif, carte postale Krôma.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
29/03/2013 Ajout d'un document.
07/05/2013 Ajout de deux documents.
20/06/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright