62 550 - MARCONNELLE
(Pas de Calais)

D'or au pairle d'azur chargé en coeur d'une roue de huit rais d'or, accosté en pointe d'un pèlerin et d'un évêque adossés de gueules mouvant du pairle.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Etre renvoyés dos à dos comme «Ché» (comprenez les) saints d’Marconnelle, est une expression populaire très usitée dans la région. Les deux saints en bois peints sont visibles aujourd’hui au-dessus de la porte latérale de l’église Sainte Croix, qui date de 1791. Ce dicton a une origine si lointaine qu’il y a deux hypothèses pour définir cette expression:
- Vers l’an 1000, deux notables firent don séparément d’une statue à la paroisse. Le curé fût fort embarrassé pour placer les saints à la place désignée par les généreux donateurs: contre le mur, près de l’évangile à l’entrée du choeur. Il proposa de les mettre dos à dos, Saint Eloi face aux fidèles et Saint Nicolas face au Bon Dieu. De là l’expression « dos à dos comme «Ché» saints d’Marconnelle.
- L’autre hypothèse nous explique que Marconnelle est à la limite de l’Artois et de la Picardie. Ainsi chaque saint regarderait dans une direction. Mais Marconnelle se trouvait également à la limite de trois évêchés. Dans ce cas, les saint dos à dos ne seraient pas deux mais trois.
L’origine du dicton n’est donc pas sûre. Mais l’expression est toujours utilisée.
(Site de la commune)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site de la Communauté de Communes de l'Hesdinois, 2012.



Article de presse Le Réveil de Berck, 6 avril 2011 (site du journal).

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
11/06/2012 Ajout de deux documents.
30/08/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright