13 028 - LA CIOTAT
LA CIEOUTAD / LA CIOUTAT
Chef-lieu de canton (Bouches du Rhône)

(1789) D'azur au château d'argent, flanqué de deux tours donjonnées, ouvert de trois portes du champ, ajouré et maçonné de sable, sommé d'une crosse issante d'or, posé sur une mer de sinople chargée d'une sardine d'or.

Décorations:
Croix de guerre 1939-1945.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Lors de l’émancipation de la ville en 1429, Guillaume Dulac, seigneur du lieu, émit le voeu d’attribuer à La Cieutat (La Ciotat) ses propres armoiries.
Mais ce n’est qu’à partir du XVIIe siècle qu’on en trouve les plus anciennes traces picturales.
En 1696, Louis XIV ordonna à toutes les communes de France de faire enregistrer leurs armoiries moyennant une taxe professionnelle selon l’importance de la commune.
De là sont nées ces «armes de caprice» imposées en 1697.
C’est ainsi que La Ciotat se trouva dotée du blasonnement suivant dans l’«Armorial général de France» de 1702: «D’azur, à une ville d’argent en fasce, soutenue d’une mer du même, la ville sommée d’une crosse d’or, adestrée d’un C et senestrée d’un T d’argent, et au milieu de la mer, une barque de sable, les voiles pliées».
Ces armoiries ont revêtu, au cours de l’histoire, une dizaine de formes différentes, mais on y retrouve, dès 1789, date de la Révolution française, les deux tours donjonnées et ouvertes, reliées par un mur crénelé comportant une grande porte, et sommé d’une crosse abbatiale évoquant l’allégeance à l’abbaye de Saint Victor, le tout soutenu par une mer contenant un poisson vu de profil, symbolisant les activités maritimes du port.
Ce poisson, au cours des âges, a d’abord eu l’apparence d’un dauphin, d’un thon, puis d’une sardine.
Depuis la Révolution française, les armoiries définitives comportent également une couronne murale.
La dernière modification date du 11 novembre 1948, lorsque la ville s’est vu octroyer la Croix de guerre avec étoile de bronze pour sa vaillance lors de la Libération, et qui accompagne depuis nos armoiries.De nos jours, le logo de la ville remplace le blason sur les affiches et courrier...
(Site de la commune)

L'Armorial des communes de Provence, Louis de Bresc, p. 77 reprend le blason attribué par d'Hozier.


* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Blason sur le site de la commune, 2008.



Blason adhésif, carte postale Krôma.



Armorial Général de France, Charles D'Hozier (édit de 1696)
30e volume, Provence (2ème partie), folio No 1094.



Panneau d'affichage.
(Photo Françoise Chambier, 2018)



Façade de l'Hôtel de Ville.
(Photo Françoise Chambier, 2018)

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
31/08/2018 Ajout de deux documents.
25/04/2014 Ajout de trois documents.
08/09/2011 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright