62 211 - CAPELLE FERMONT
(Pas de Calais)

D'azur à trois gerbes de blés d'or.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Armorial du Pas-de-Calais, tome I, P. Bréemersch, J-Y. Léopold, p. 52.

La commune relève, telles, à la suggestion des Archives du Pas-de-Calais exprimée en 1994, les armes parlantes de la famille Grenet, dont sont issus plusieurs seigneurs de la ferme de Fermont.
Parmi eux, Jacques Grenet était échevin et argentier d'Arras en 1501. Il était l'époux de Jeanne de Boutry, et le père de Pierre Grenet, seigneur du Fermont, de Gadimetz et autres lieux, époux de Jacqueline Fremin. Les Grenet possédaient de nombreuses seigneuries en Artois. Pierre Grenet, écuyer, fut avocat fiscal au conseil d'Artois puis conseiller en 1554; il mourut doyen de ce conseil en 1585.
Cette famille serait issue, selon l'abbé Douay dans son "Histoire généalogique des branches de la maison de Béthune" (1783) d'un Baudouin Grenet "qui vint s'établir en Artois" où il épousa en 1373 Pétronille Bourdon. "Il était le fils puîné de Jean de Cumaing, comte de Bucquam, gouverneur et chancelier du royaume d'Ecosse en 1298". On ignore ce qui l'engagea à quitter son pays et à changer son nom; la maison de Grenet a subsisté longtemps en Artois avec éclat".
Une des trois gerbes des Grenet est également portée sur les armes de la commune de Beauvois (62).
(Jacques Dulphy)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Armes de la famille Grenet.
Gouache de Marcel Stiennon, 1969.
(Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

* * *

Sources: AD

Mise(s) à jour:
31/01/2017 Ajout d'un commentaire et d'un document.
01/05/2012 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright