02 165 - CHARMES
(Aisne)

(1999) Écartelé: au 1er de gueules à deux roues d'engrenage d'argent, engrenées en bande, celle du chef plus petite, au 2e fasce de vair et de gueules, au 3e d'azur au pigeonnier du lieu d'argent, maçonné de sable, au 4e de gueules à la houe d'or posée en bande.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Adopté le 3 décembre 1999.
Les quartiers I et IV sont liés aux activités economiques de la commune représentées sur les vitraux de l'église à travers saint Eloi patron des ouvriers du fer et saint Fiacre patron des jardiniers.
Le quartier I se réfère aux établissements Maguin constructeurs de machines pour l'industrie agro-alimentaire. Profitant de l'essor de la betterave sucrière dans l'Aisne, Alfred Maguin rachète en 1878 une petite fabrique de limes a Charmes pour en faire une manufacture produisant des coupe racines pour les râperais. C'est un succès et le Village va se développer au rythme de l'usine.
Le quartier IV illustre une activité plus modeste: le jardinage. Les quartiers II et III sont consacrés à l'histoire de la commune. Les armes des Coucy seigneurs du lieu entre le XIIe et XIVe siècles au quartier II et le pigeonnier -aujourd'hui disparu- du château de Charmes édifié au XVIIe siècle pour le quartier III.
D'après: L'Aisne et le sucre, 1992 et Gentilhommières des pays de l'Aisne, Philippe Seydoux, éd. de la Morande, tome I, 2013.
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2012.



Affranchissement mécanique de la mairie, 2008.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
03/07/2016 Ajout d'un commentaire et d'un document.
23/06/2012 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright