02 203 - COINCY
(Aisne)

De gueules à deux clefs d'argent passées en sautoir, à l'épée basse du même, garnie d'or brochant sur le tout.

Décorations:
Croix de guerre 1914-1918.

* * *

NOTES, COMMENTAIRES, BIBLIOGRAPHIE

Coincy jadis Coincy l'Abbaye à relevé les armes de son prieuré Saint-Pierre et Saint-Paul. Saint Pierre est représente par les deux clefs du Paradis et saint Paul par l'épée qui est l'instrument de son supplice.
Ce prieuré fut fondé en 1070 par Thibaut Ier, comte de Champagne, qui, dès 1072, le place sous la direction du puissant ordre religieux de Cluny. Le comte, qui a usurpé son titre et ses biens, recherche la protection de l'ordre, il fait même baptiser son fils Eudes par l'abbé de Cluny Hugues de Semur et va faciliter l'implantation des clunisiens sur ses terres. Ce faisant, il se rapproche du nouveau pape Grégoire VII, lui aussi clunisien, qui entreprend la réforme de l’Église et s'oppose au droit des souverains à investir les évêques. Ainsi le comté se protégeait d'éventuelles représailles des rois capétiens, ses voisins.
Un personnage va marquer l'histoire de ce prieuré. Eudes de Châtillon, issu d'une illustre famille locale, prend l'habit de moine en 1073 à Coincy et 15 ans plus tard il est élu pape sous le nom d'Urbain II et va prêcher la première croisade en 1095.
N'oubliant pas ses origines, il fut un bienfaiteur pour son prieuré, entraînant avec lui de nombreuses donations des comtes de Champagne, des évêques de Soissons et des seigneurs locaux. Dès le XIIe siècle le prieuré est à la tête d'un vaste domaine dans le Tardenois. À la fin de la guerre de Cent ans, les moines sont autorisés par le roi Charles VII à fortifier leur prieuré et la prospérité revient au milieu du XVIe siècle.
Afin de se protéger de voisins envahissants, les moines vont borner leur domaine. Ils érigent des bornes de grès gravées aux armes du prieuré en 1770. À la veille de la Révolution 12 moines sont encore présents.Vendu comme bien national en 1793 le prieuré est détruit.
D'après:
- Bernadette Moyat, Présence bénédictine à Coincy;
- Philippe Racinet, Les prieurs de Coincy: de la fondation à la Révolution, Mémoires de la Société historique et archéologique de Château-Thierry, tomes 28 et 31 (années 1980);
- Armorial Général de France, Généralité de Soissons (vol 32, folio 173), 1696.
(Patrick Cavelier)

* * *

LIENS (à titre indicatif)

* * *

DOCUMENTS DIVERS


Site Internet de la commune, 2012.



Blason du prieuré.
Armorial Général de France, Charles D'Hozier (édit de 1696)
32e volume, Soissonais - Ile de France, folio No 173.

* * *

Sources: SI

Mise(s) à jour:
27/05/2014 Ajout d'un commentaire.
17/08/2012 Création de la page.



Les dessins des blasons sont exécutés par mes soins.
Les documents présentés proviennent, sauf indication contraire, de mes collections personnelles.
Toute utilisation dans un but commercial est interdite, sauf accord explicite de ma part.

Copyright